L'équipe
ARNAUD GÉRARD
(France)
Né le 6 octobre 1984 à Dinan (Côtes d'Armor)
Lehon (Côtes d'Armor)
Marié, 1 enfant (Jules)
1m84
70
2
Victoires
12
Années d'expérience
Son profil

Arnaud restera à jamais le premier Français champion du monde juniors. C’était en 2002, à Zolder, la veille des adieux de Laurent Jalabert. Il n’a qu’un regret : « Ne pas avoir débuté chez les pros en 2005 dans une équipe comme la mienne aujourd’hui plutôt qu’à la FdJ… » Où il se souvient de belles années mais aussi d’un rôle restrictif d’équipier. « Mais la trentaine arrivée, j’ai repris de la confiance », admet ce voisin de Bernard Hinault dans les Côtes d’Armor, gros travailleur, amateur de foot et de bière blanche, heureux papa d’un petit Jules. De la confiance et de la force. Au point qu’au sortir d’un Tour 2014 très offensif (son premier grand Tour depuis cinq ans), on avait pensé à lui pour l’équipe de France du championnat du monde. Il a encore fait mieux un an plus tard, remportant l’Étape 1 du Tour Poitou-Charentes, sa première victoire depuis sept ans, puis jouant un premier rôle dans Paris-Tours. 2016 a débuté sur le même tempo: Arnaud était aux premiers rangs des « bordures royales » du Tour du Qatar (13e). Et puis Arnaud Gérard, c’est aussi un sourire, un immense sourire, communicatif. Le compagnon de route idéal. Et méticuleux: l’hiver dernier, il voulait absolument comprendre pourquoi ses performances contre le chrono l’avaient déçu en 2015, lui qui aime tant l’effort solitaire. Zolder 2002 est loin, mais Arnaud semble ne rien avoir perdu de sa motivation de junior.

Les trois mots qui selon lui le définissent le mieux: «  Généreux, collectif, sérieux. « 

Suivez ARNAUD GÉRARD
Son palmarès
2015 (Bretagne-Séché Environnement)
2014 (Bretagne-Séché Environnement)
2013 (Bretagne-Séché Environnement)
2012 (FdJ-Bigmat)
2011 (FdJ)
2010 (FdJ)
2009 (FdJ)
2008 (FdJ)
2007 (FdJ)
2006 (FdJ)
10è Boucles Sud Ardèche
87è Paris-Nice
19è Roue Tourangelle
16è GP de la Somme
11è Quatre Jours de Dunkerque, 18è Étape 1, 15è Étape 4
23è Tour du Luxembourg, 3è Prologue
133è Tour de France
11è Polynormande
16è Tour Poitou-Charentes, vainqueur Étape 1, 10è Étape 2
47è GP Plouay
20è Paris-Tours
7è Classic Loire-Atlantique
6è Circuit de la Sarthe, 5e Étape 3 (clm)
6è Étape 3 Quatre Jours de Dunkerque
4è Boucles de la Mayenne
132è Tour de France
6è prologue Tour de l’Ain
8è Tour du Poitou-Charentes, 8e Étape 4 (clm)
10è Coppa Bernocchi
2è Duo Normand avec Anthony Delaplace
3è prologue Boucles de la Mayenne
3è prologue Tour de L’Ain
4è Tour du Poitou-Charentes
7è Route Adélie
8è Tour du Limousin
5è Étape 3 Circuit de la Sarthe
8è GP de Plumelec
3è Polynormande
6è GP de Plouay
10è Paris-Tours
6è Étoile de Bessèges
5è GP de Plumelec
105è Tour d’Espagne, 9è Étape 10
12è Paris-Tours
Vainqueur de la Polynormande
130è Tour de France
2è Étape 2 Tropicale Amissa Bongo
123è Tour d’Italie
3e Étape 4 Tour de l’Ain
143è Tour d’Italie
En 20 questions

Mon père, qui courait en 2è catégorie.

Il était rouge…

Pas de meilleur souvenir pour 2016, j’espère en avoir en 2017.

Que certains champions aient des gardes du corps !

Ma liberté de disposer de mon temps de travail.

Une ouverture d’esprit.

Les championnats.

Gégé.

Il y en a plusieurs…

Je ne sais pas, plein de choses m’intéressent.

 

Ma femme, mon fils, le bateau, les voyages, le foot.

Dub Inc, Danakil, des groupes de reggae,

FIFA ou PES.

Intouchables.

Des personnalités du vélo.

Le filet mignon ou le sauté de veau de ma belle-mère.

Une Porsche Panamera

Je suis encore là dans quelques années.

Ma région. J’y suis très attaché.

Laury Thilleman !