L'équipe
BORIS VALLÉE
(Belgique)
Né le 3 juin 1993 à Verviers (Belgique)
Herve (Belgique)
Célibataire
1m88
81kg
4
Victoires
3
Années d'expérience
Son profil

Boris Vallée est un garçon pétillant, débordant d’énergie, on sent même chez lui une certaine impatience. Il n’a que 22 ans, a passé ses deux premières années pros pour l’essentiel dans le « train » d’André Greipel, chez Lotto-Soudal. Il y a beaucoup appris mais avait envie de prendre l’air ailleurs, au sein d’une formation qui lui permettrait de montrer que lui-aussi est un sacré sprinter. C’est en tout cas ce que beaucoup pressentent chez lui depuis les tout jeunes. Lorsqu’il a remporté, à 17 ans, la course en ligne des premiers Jeux olympiques de la Jeunesse, en 2010 à Singapour, il avait pourtant attaqué seul dans les derniers kilomètres. Depuis, il n’estime pas s’être égaré, mais qu’il était juste temps de penser à lui. Sébastien Hinault sent en Boris « un diamant ». En plus de Yauheni Hutarovich, Dan McLay et Steven Tronet, il sera un atout de plus pour Fortuneo-Vital Concept dans les arrivées massives, si fréquentes dans le cyclisme d’aujourd’hui.

Les trois mots qui selon lui le caractérisent: «  Respect, fraternité, détails. »

Suivez BORIS VALLÉE
Son palmarès
2015 (Lotto-Soudal)
2014 (Lotto-Belisol)
2013 (Espoir)
2010 (junior)
2e GP de Denain
6e Tour de Wallonie
7e Championnat des Flandres
6e Sparkasen Munsterland
7e Étape 2 Tour de Catalogne
vainqueur GP Criquiélion
vainqueur course en ligne Jeux olympiques de la Jeunesse
En 20 questions

Mon père. Qui courait, comme mon grand-père !

J’avais 7 ans quand j’ai reçu mon premier vélo de course.

Ma victoire sur le Tour de Wallonie.

L’engouement sur le Tour des Flandres.

Le public.

Une force mentale.

Les classiques flandriennes dans leur ensemble.

Bobo. L’Ours bleu.

Loïc Vliegen.

Programmateur. En domotique, automation…

 

Jouer, l’actu, le cinéma, la programmation.

Scala Choir.

Un livre: I, Steve.

Un film de réflexion…

Siri.

Une pizza.

Je ne prête pas particulièrement d’attention aux voitures.

Avec des « si » on ne va pas bien loin ; je peux dire que « si » elle est longue, elle aura été belle.

Les Bretons.

Le préfère les actes sportifs