Nos actualités
TDF #13 – « Accompagner les tout meilleurs, j’en avais des frissons » Pierre-Luc Périchon
Le 14 juillet 2017
En ce 14 juillet, le spectacle était au rendez-vous sur les routes du Tour. Lutte pour la victoire d’étape, pour le classement général, pour entrer dans les délais… les spectateurs n’ont pas eu le temps de s’ennuyer. De notre côté, on avait les yeux sur le groupe maillot jaune car entre les maillots blancs des Sky on pouvait distinguer Pierre-Luc Périchon mais aussi Romain Hardy.  On gardait également un œil sur l’arrière de la course pour suivre Dan McLay et une main sur la calculatrice pour connaître les délais. À l’arrivée, Pierre-Luc Périchon est 23ème, Brice Feillu perd un peu de temps au général mais reste 20ème et Dan McLay franchit la ligne avec le gruppetto. Au classement par équipes, notre formation est sixième aujourd’hui.

Pierre-Luc Périchon :
« J’avais de bonnes jambes, j’ai réussi à suivre le groupe maillot jaune jusque dans les pourcentages les plus élevés de la dernière ascension. Accompagner les tout meilleurs sur une étape comme aujourd’hui, ce n’est pas rien, j’avais les frissons. Le plus difficile est d’accrocher le groupe, après l’objectif était de tenir le plus longtemps. Pendant l’effort, je me rendais compte que j’étais entouré de champions mais je ne réalisais pas. En début de Tour, je disais que l’objectif était de me faire plaisir, sur cette journée, c’est mission accomplie. »

Romain Hardy :
« Je me suis accroché une bonne partie de l’étape au groupe maillot jaune mais je me suis retrouvé piégé dans la descente du second col. Quand j'ai appris que Brice et Maxime étaient 1 minute derrière moi, j'ai temporisé pour les attendre, le but étant de limiter la casse pour le classement général pour Brice. Pour ma part, je suis en forme, je récupère bien, le moral est là. »

Sébastien Hinault (directeur sportif) :
« Le bilan est mitigé, avec un Brice dans une grande journée on aurait pu se battre mais ce n'était pas le cas. Jouer la gagne aujourd'hui était très difficile, devant il n’y avait que les champions. Je retiens le très bon état d'esprit de l'équipe, Romain a attendu Brice pour l'aider dans la descente et lui permettre de conserver sa place au général. On connaîtra des jours meilleurs, mais on est toujours au complet et c’est une satisfaction. Eduardo se remet petit à petit de ses blessures. On est motivés pour les deux étapes à venir, on veut croire à la victoire. »

 
Suivez-nous sur les réseaux sociaux
Contactez-nous
Newsletter
Inscrivez-vous pour recevoir nos dernières informations