Les courses
Gran Prix Pino Cérami
(Belgique)
Le mercredi 19 juillet 2017
Avant-course
Course
Après-course
Coureurs sélectionnés
Comment suivre la course ?
En direct
Les résultats
Classement général
Le résumé

Après un stage de montagne intense, il fallait aborder les routes de Belgique.  La seconde échappée formée au sommet du mur de Grammont était la bonne. Initiée par Drucker et Van Aert, elle est complétée par Devenyns et Thomas, ils auront jusqu’à 5 minutes d’écart. Après 110kms passés en tête, le quatuor se dispute la victoire et c’est le champion du monde de cyclo-cross Wout van Aert qui s’impose.

Maxime Daniel (7ème) :

« Ça n’a pas débranché de la journée, le rythme était soutenu. Une échappée est sortie dès le début de course mais c’est après l’enchaînement du mur de Grammont et des secteurs pavés qu’un groupe de quatre est sorti, on ne les a jamais revus. Sous la flamme rouge, j’ai été pris de crampes et j’ai dû pédaler talons vers le bas pour pouvoir jouer le sprint. Dans les 200 derniers mètres, je redonne un coup et je fais une belle remontée qui me permet de faire 3ème du peloton. Pour une reprise, c’est du costaud et la nervosité se sentait dans le peloton. La transition avec le stage de Valloire n’est pas évidente, on s’était habitués à pédaler dans la montagne et il fallait s’adapter à la Belgique. Disons que ça clôt bien notre préparation. Au briefing, Boris devait faire le sprint mais il a lui aussi été pris de crampes à 3 tours de l’arrivée et j’ai pris la relève. »

 

Roger Tréhin (directeur sportif) :

« On a laissé partir la première échappée car elle ne semblait pas dangereuse mais pour la seconde on n’a pas réussi à être de la partie. Pourtant, on pensait voir des équipes comme Lotto-Soudal ou Direct Energie rouler mais ça n’a pas été suffisant, l’échappée a filé. L’ensemble du peloton a souffert de la chaleur, ça rajoutait une difficulté particulière, mais ça nous a permis de se remettre dans le bain avant la Wallonie. »